ROMANS ADULTES

Le lynx de la Neva

Saint-Pétersbourg, la cité des tsars. Dans cette ville construite sur la chair, le sang et la passion, un terrifiant prédateur rôde, mutile et massacre toutes les femmes qui croisent sa route par malheur.
L’inspecteur Yevgeni Baranov, brillant officier fraîchement arrivé, est chargé de l’enquête. Il sait qu’on l’attend au tournant et ne doit faire aucune erreur. Mais les indices sont rares. Il sera contraint de déployer toute son intelligence et sa persévérance pour démasquer le coupable. En proie à ses propres problèmes, il lui faudra aussi s’imposer dans sa nouvelle équipe aux personnalités les plus complexes.
Une course contre la montre s’engage. Il devra alors affronter le monstre aux yeux de lynx dans cette Russie moderne, mais encore profondément marquée par les blessures du stalinisme et de l’ère soviétique.
Inspiré de faits réels, l’auteur nous livre, pour son 7e roman,  un étonnant et terrifiant thriller aux nombreux rebondissements dans lequel Saint-Pétersbourg incarne à elle seule un véritable personnage.

La Larme du poison

Rennes. Un cambriolage dans les archives de la prison centrale laisse perplexe l’enquêteur tahitien Hiro Taavuna. D’autant que les autorités pénitentiaires ont mis deux jours à réagir. Des dossiers de l’année 1976 ont mystérieusement disparus sans que personne ne veuille savoir ce qu’ils contenaient. Du moins, en apparence. A cent cinquante kilomètres de là, Joss Randall est retrouvé mort après une soirée arrosée. Affaire classée. Mais pour l’ancien gendarme Perrin, ce n’est pas aussi simple. Aidé de ses amis, il va se mettre en quête de la vérité. Le tueur aussi va se découvrir peu à peu et les morts vont s’enchaîner. Rapidement, les deux affaires vont se lier. Quand vengeance et justice se confondent, que le passé ressurgit, il n’est pas bon de rester dans les parages.

Le meurtrier de la place Davout

Les gares sont des endroits de passage, de rencontres. On y trouve des voyageurs en transit, des cadres pressés et des gens perdus. Ce sont aussi des lieux où l’on reste, où l’on déambule, où l’on vit. C’est ce que se dit l’inspecteur Lapalisse quand il se voit confier cette étrange enquête : un mystérieux individu qui colle des affiches. L’affaire paraît banale. Pourtant, elle inquiète les autorités qui veulent tout faire pour y mettre un terme. Mais quand un meurtre est commis, l’affaire prend une toute autre tournure.
Vraie inquiétude ou sanction disciplinaire, Lapalisse hésite. Il découvrira au cours de ses déambulations tout un microcosme aggloméré autour d’une gare. Vrai chemin de croix, l’enquête le mènera jusque sur les plages bretonnes où la surprenante vérité éclatera


Traboule Blues

Lyon, à la sortie d’un bistrot après une bonne biture, Marco se fait fracasser par trois mecs louches. Des voyous ? pas si sûr ! La phrase lancée en fin de correction laisse supposer qu’ils se connaissent :  »Rappelle-toi de Gerland » !
Dès lors, des souvenirs sombres qu’il a mis du temps à enterrer vont refaire surface. Planent alors l’ombre de Duffy, le Boss du Vieux Lyon, maître des lieux, mafieux en puissance, et de la belle Charlène, amoureuse aveugle ou prisonnière du chef ?
L’aventure pour Marco ne fait que commencer…

Ombre blanche sur tableau noir

Un migraine à faire valser un orchestre entre ses deux oreilles, un corps trouvé entre deux carcasses de bateaux d’une petite station balnéaire proche de Lorient, beau début de journée pour Gaby Colson, officier de police judiciaire de cette petite ville bretonne trop tranquille pour avoir une brigade criminelle. Avec Balthazar Kramouchi – son improbable, jeune et bancal adjoint – comment découvrir le mobile et le modus operandi de ce crime sans indice ni raison.

Comment Karim, jeune beur de dix-sept ans, peut-il se trouver à trente kilomètres du lit où tout le monde croit qu’il dort en paix ? Est-il un lycéen en butte aux vexations d’enseignants pétris de préjugés ou bien une petite frappe ? Qui est son ami, Antoine ? A-t-il un lien avec sa mort ?

Et quand meurt un autre jeune lycéen, puis un pion, quel sens en dégager quand rien ne les relie… à part le lycée ?

Et Amaury Vols, le coureur de fond, était-il vraiment là par hasard ?

ROMANS JEUNESSE

Le dolmen des mystères

Un petit port en Bretagne sud.
 Trois escrocs minables mais sans scrupules prêts à tout pour achever un plan ignoble.
 Un mystérieux dolmen enfoui dans la terre et oublié de tous. Une bande de copains passionnés d’archéologie et d’aventure qui se lancent à sa recherche. Au cœur de la tempête, leur quête des vestiges du passé les mènera bien au delà de ce qu’ils imaginaient. Au fond du monument, ils rencontreront les malfrats animés par d’autres motivations. Entre légendes et réalité ils découvriront un monde malhonnête dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence.

L’or des Celtes

Qui est cet homme amnésique que l’on retrouve errant sur une plage ?
Que cherche-t-il à cacher ? Que fuit-il ? Pourquoi personne ne semble s’inquiéter de cette disparition ? Et surtout, pourquoi est-il couvert de bleus ? A-t-il un lien avec le groupe d’archéologues venus fouiller dans les dunes et que la population ne voit pas d’un très bon œil ?
Pour Greg, Damien, Jean-Charles et Cécilia, l’affaire est sérieuse. Très vite, les quatre jeunes vont se lancer dans une enquête passionnante, dangereuse et aux nombreux rebondissements. Une enquête dans laquelle, ils ne devront faire confiance en personne.
Parviendront-ils à résoudre l’énigme de L’or des Celtes ?
Morrigane éditions

Nouvelles

Marée Noire

L’exquise Nouvelle

Née d’une idée folle sur Facebook lancée par Maxime Gillio et David Boidin, l’Exquise Nouvelle a vite dépassé ses créateurs.

L’idée de départ était simple : écrire une nouvelle sous la forme d’un cadavre exquis.

La base : un tueur à l’andouillette.

La contrainte : 420 signes, limite de signes octroyée par les statuts Facebook.

Le résultat : Une œuvre atypique, géniale, mélange de styles et de personnalités, pleine d’humour. À lire sans modération !


Préface par deux participants : Franck Thilliez et Laurent Scalèse.

Les auteurs du noir face à la différence

La détresse d’une femme amnésique, une tragique balade en mer, un ange qui tue, les sévices ou la solitude, le sacrifice de jeunes albinos en Afrique, un racket infernal, le piège d’une pickpocket, un dingue du scalpel, la bête humaine, le drôle de journal intime d’une petite fille autiste… 15 auteurs, 15 talents, 15 histoires très noires pour illustrer la différence et décrire ce terrible regard qui pourrit la vie de toutes les victimes d’une discrimination. Déroutant, dérangeant, parfois insoutenable, voici un recueil à lire et à partager avec émotion, parce que derrière ces histoires, il y a toujours quelqu’un qui souffre et en crève… Noir, intense et engagé !

Tous les droits d’auteurs sont reversés à l’association « Ecoute ton coeur ».

L’association Ecoute ton coeur a été créée en 2008 par José Milliot, dont la fille Joséphine est elle-même autiste.

Forte de 700 membres et bénévoles, elle a pour but de promouvoir les liens entre le sport et les enfants, d’assister et d’aider les familles d’enfants handicapés dans leur vie quotidienne, d’effectuer des séances de sport et éducatives pour ces enfants.

Elle compte parmi ses projets  :

Création d’un établissement spécialisé à l’aide du travail pour adultes. (2013/2014) Création d’un établissement pour séniors en fin de vie (2014/2015)

Pour mener à bien ces projets, l’association organise de nombreuses manifestations dont les bénéfices serviront à les financer. Récemment, c’est ainsi 25.000€ qui ont été récoltés suite au concert  donné par « Les Prouts », un groupe de carnaval Dunkerquois, et dont la recette a été intégralement reversée à l’association.

A la fin du recueil de nouvelles Les auteurs du Noir face à la différence se trouve un bulletin d’adhésion à recopier (ou télécharger ici).

Pourquoi adhérer ? Explications du Président de l’association : José Milliot.

« Écoute ton cœur » est une association de bénévoles, et elle a besoin de vous. Elle prend en effet en charge les rémunérations des psychologues, des éducateurs, des moniteurs et des participants, pour que les familles des enfants n’aient presque plus rien à payer. Mais en France, pour qu’une association ait droit à des subventions, on regarde d’abord le nombre d’adhérents. Et c’est là que vous pouvez intervenir.

Une simple adhésion de soutien, de principe, et c’est autant dans la balance pour faire en sorte que les gamins puissent avoir accès, comme les autres, à des activités et à des soins spécifiques.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :